Feuilles de séné séchées (sana maki)

5.90 

Utilisé depuis l’époque des pharaons, puis popularisé par les arabes car faisant partie de leur médecine prophétique, le séné est maintenant reconnu par des hautes autorités médicales telle que l’OMS comme étant « un traitement ponctuel des constipations occasionnelles ».

Consommé en infusion, les feuilles sont utilisées en phytothérapie pour lutter contre les problèmes de constipation et pour purifier le tube digestif et la flore intestinale.

4 en stock

Comparer
Catégories : ,
Partager :

Description

Le séné est un arbuste de la famille Césalpiniacées dont les feuilles et les gousses sont utilisées en phytothérapie pour lutter contre les problèmes de constipation et pour purifier le tube digestif et la flore intestinale.

Le séné à travers les temps :

Cette plante est originaire des zones désertiques de la péninsule arabique (Yémen) et d’Afrique (Somalie). On remonte son usage à l’Égypte ancienne, où les médecins égyptiens l’utilisaient, en voie anal, pour faire des lavages intestinaux.

Au XIIIe siècle, le médecin grec Actuarius mentionne pour la première fois le séné comme laxatif dans l’un de ses ouvrages.

Mais ce sont les Arabes qui vont vraiment populariser ce remède naturel notamment parce qu’il s’agit d’un remède prophétique. Ils lui donnent le nom de « sana », qui donnera plus tard le nom de séné en français.
Les marchands arabes ramènent la plante dans leurs caravanes et vont la diffuser un peu partout en Europe. La plante entre dans les pharmacopées européennes, et devient très populaire comme purgatif et astringent au 18e siècle, notamment chez les marins puisqu’il entrait dans la constitution d’un remède de la pharmacopée maritime occidentale de l’époque.

Aujourd’hui, les bienfaits du séné sont reconnus par les hautes autorités médicales.

 

Des bienfaits reconnus par les autorités médicales :

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) considère les feuilles de séné comme « un traitement ponctuel des constipations occasionnelles ».
L’OMS préconise aussi le séné comme traitement pour la fièvre, la toux, la blennorragie et les hémorroïdes, mais sans réelles preuves scientifiques.

L’Agence européenne du médicament (EMA pour European Medicines Agency) considère comme « bien établi » l’usage des feuilles et des fruits de séné pour « traiter les constipations occasionnelles « , mais uniquement chez l’adulte et les enfants de plus de douze ans.

La Commission E du ministère de la Santé allemand et l’ESCOP (European Scientific Cooperative on Phytotherapy) préconise aussi ce même usage du séné, sur une courte période.

Le séné dans la médecine prophétique musulmane :

Le séné est employé dans la médecine issue de la tradition musulmane (Sunna) pour se purger, mais aussi dans le cadre de Roqya, qu’on pourrait traduire par exorcisme, même si la Roqya serait plus une guérison des maux du corps et de l’âme.
Ce remède est employé dans le cadre de sorcelleries (sihr) bue ou avalée et permet de s’en débarrasser grâce à son effet purgatif puissant.

 

Quels sont les bienfaits des feuilles de Séné ?

Les feuilles de séné sont principalement employées pour leurs effets laxatifs et purgatifs sur les intestins mais elles ont aussi d’autres vertus :

Action sur le système digestif et le transit
En stimulant le transit intestinal, le séné permet de lutter efficacement contre la constipation passagère et les troubles digestifs, en agissant comme purgatif intestinal.
Cette action est bénéfique en cas d’hémorroïde, les selles molles étant plus faciles à déféquer que les selles dures qui peuvent être douloureuses.
Cet effet est parfois utilisé pour nettoyer les intestins, particulièrement le colon, avant certains examens médicaux endoscopiques (endoscopies et coloscopies) pour un examen efficace.
Certains lui prêtent des vertus minceurs, mais vu que c’est un produit à prise ponctuelle, on ne peut pas lui prêter une véritable action amincissante.

⦁ Action sur le foie
En médecine Ayurvédique, la médecine traditionnelle indienne, le séné est utilisé pour lutter contre les pathologies du foie : anémies, affections du foie, jaunisse, fièvre typhoïde, etc.

⦁ Usage en cosmétique
L’infusion de séné est utilisée comme eau de rinçage ou en cataplasme sur les cheveux, afin de les nourrir et de les faire briller. Elle aurait une action antipelliculaire réputée très efficace.

 

Comment utiliser les feuilles de Séné ?

La dose recommandée est de 1 à 2 g de feuilles sèches.
Il est généralement conseillé de boire une infusion par jour, généralement le soir avant de se coucher, afin de ne pas être dérangé par son effet purgatif la journée.

Comment faire une infusion ?
Faites chauffer de l’eau sans la faire bouillir, mettez 1 à 2 cuillères à café de feuilles de séné séchées (pas plus de 2 g) à infuser dans l’eau chaude pendant 10 min, puis filtrer.

Usage externe :
Faire une infusion, et se servir de la tisane comme eau de rinçage pour les cheveux, sinon, tremper un linge propre dans la décoction et l’appliquer en cataplasme sur les cheveux.

 

Précautions d’emploi du séné:

Attention, la constipation peut cacher une pathologie plus grave, consultez toujours l’avis d’un médecin avant d’employer une plante médicinale.
Une cure de séné doit toujours être brève et ponctuelle, ne devant jamais dépasser 8 jours, car la plante pourrait irriter l’intestin. Si aucun effet n’est constaté au bout de 4 jours, consultez immédiatement un médecin ou un pharmacien.

Contre-indications :

L’utilisation du séné est contre-indiquée chez les personnes souffrant d’inflammation intestinale (maladie de Crohn, Recto-colite hémorragique, etc.), d’occlusion intestinale, de constipation chronique, et de tous les problèmes intestinaux en général, en tout cas sans une autorisation médicale.
Le séné est déconseillé chez les femmes enceintes ou allaitantes, chez les enfants âgés de moins de 12 ans, et chez les personnes souffrant de troubles cardiaques.

Effets indésirables :

En cas de surdosage, de prise trop longue ou trop régulière, le séné peut entraîner des irritations intestinales, des douleurs abdominales, ou une forte diarrhée. Une forte diarrhée peut entraîner une carence en potassium, qui peut entraîner des troubles du rythme cardiaque.

Interactions avec des médicaments et plantes médicinales :

Le séné ne doit pas être pris en plus d’un médicament ou d’une plante, ou encore d’un complément alimentaire aux propriétés laxatives.
Il ne faut pas associer le séné à un traitement visant à traiter les troubles cardiaques et l’insuffisance rénale, que ce soit des médicaments digitaliques, diurétiques, ou des corticoïdes.

 

Poids : 100g

Provenance : Inde

 

 

Informations complémentaires

Poids 0.24 kg

Avis

Il n'y a pas encore d'avis.

Soyez le premier à laisser un avis “Feuilles de séné séchées (sana maki)”